19
Jan 18

Les Jeudis du Wort : “La collaboration intergénérationnelle en entreprise : frein ou tremplin ?”

 

 Que pensent les générations les unes des autres dans le milieu professionnel ?

Comment se jugent-elles ?

Comment travaillent-elles ensemble ?  

Lors de la conférence de ce 18 janvier, les résultats de l’enquête 2017 menée au Luxembourg par le cabinet conseil P’OP, en collaboration avec le LIST ont été présentés et commentés.

Présentation1

Comment créer un univers professionnel qui permette aux différentes générations de mieux travailler ensemble ? 

 

À cette question essentielle que sous-tend notre étude, celle du vivre et du travailler ensemble dans une entreprise qui prendrait soin des femmes et des hommes afin qu’ils s’engagent au travers des fondamentaux auxquels ils aspirent, humblement, nous apportons ici un éclairage.

 

Pour la majorité de nos sondés (77%), les valeurs de liberté, de plaisir, de recherche d’équilibre et de défi sont compatibles avec le travail ! Ces valeurs estampillées Y, nous le constatons sont donc partagées par toutes les générations.

 

L’un des axes d’évolution qui émerge est celui du management. On le voit, malgré leur volonté de mieux collaborer ensemble, les générations Z et X se positionnent à la marge. Toutes deux se déclarent réfractaires à une adaptation aux autres. Les X déjà en place, bien intégrés dans l’entreprise ne voient pas pourquoi ils devraient évoluer dans leurs manières de travailler. Les Z, quant à eux, sont impatients : si le modèle de l’entreprise ne leur convient pas, ils créeront leur propre société ! Dans ce contexte, ce sont les Y, managers de demain, réactifs et ouverts à l’adaptation, qui ont un rôle essentiel à jouer ! Les Y ont à faire comprendre aux X la nécessité d’évoluer pour permettre aux Z de s’impliquer.

 

Au vu de cette enquête, la collaboration intergénérationnelle en entreprise peut donc être un tremplin à la condition sine qua non de donner aux managers des outils performants et des formations éclairantes leur permettant de comprendre à la fois les individus et leurs attributs générationnels. Ces outils et ces formations devront être construits afin de répondre aux attentes en termes de sens, de transparence (les règles du jeu du management), d’évaluation (continue, positive et croisée), de reconnaissance (dont les talents intrinsèques de chacun) et de confiance.

Partager sur les réseaux sociauxShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn