• Conférences

La génération Z, une génération qui s’engage !

Écrit par Béatrix Charlier le 20 septembre 2019

Comment l’engager dans vos structures alors qu’elle oeuvre pour une autre réalité ?

Un autre système de valeurs

La génération Z est aussi appelée nouvelle génération silencieuse ou génération C pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité) est la génération qui succède à la génération Y. Leur système de valeurs les différencient de leurs aînés. On notera l’engagement climatique, le multiculturalisme et l’égalité sociale.

Ils sont au coeur de l’actualité de ce 20 septembre 2019. En effet, la génération Z s’engage. Il étaient des milliers descendus par dans la rue pour un enjeu qui nous dépassent tous: celui de l’urgence climatique. Engagée, elle attend donc que l’entreprise s’engage à son tour. Elle attends des chefs d’entreprises et des managers qu’ils soient pourvoyeurs de sens. Et surtout, qu’ils leur permettent de grandir, de se réaliser en tant qu’hommes et femmes.

De Sydney à Séoul, en passant par Manille, Bali, Tokyo ou Bombay, l’Asie-Pacifique a donné le coup d’envoi de ce « Friday for Future » planétaire destiné à faire monter la pression sur les décideurs politiques et les entreprises, pour qu’ils prennent des mesures drastiques pour enrayer la hausse des températures provoquée par les activités humaines.

Décoder la génération Z

La génération Z, une génération passionnante que je vous propose de décoder. À partir des expériences partagées avec les jeunes Z que j’accompagne. Et au travers de l’analyse des études menées à l’échelle européenne, dont celle-ci publiée dans la Republica du 14 septembre.

Là où on ne les attend pas

Voici ce qui pourrait résumer les résultats de cette étude partagée dans la presse européenne.

Cette étude publiée par la plateforme de logements à la demande Nestpick.com a dressé un classement des villes dans le monde répondant le mieux aux besoins de la génération Z. Résultat, la ville de Londres obtient le score le plus élevé, loin devant ses dauphines, à savoir successivement Stockholm (Suède) et Los Angeles (Etats-Unis). New York n’arrive qu’à la 5ème position. La Ville Lumière, à la 11ème place, est la première destination pour la mobilité digitalisée et les économies de partage comme les services de covoiturage et de vélo en libre-service.

« Réfléchir c’est déranger ses pensées. »