• Articles de presse

Les jeunes n’hésitent plus à démissionner

Écrit par Béatrix Charlier le 25 mai 2018

Toujours plus d’employeurs du pays se sentent concernés par le roulement de personnel.

Article rédigé par Pierre François de L’essentiel

Le phénomène du «turn-over» touche tous les secteurs, mais surtout les activités financières, les assurances, ou l’IT, explique Béatrix Charlier, experte RH. Bien des facteurs poussent un employé à changer régulièrement, et vite, de poste.

«Les plus jeunes, arrivés sur le marché de l’emploi après la crise, ont des attentes précises quant à leurs conditions de travail et n’hésitent pas à démissionner sans sommation», précise Oriane Martin, spécialiste en recrutement.

La mobilité est aussi un critère

Alors que Béatrix Charlier évoque le risque d’un manque d’écoute ou d’une mauvaise ambiance de travail, Oriane Martin souligne, elle, l’envie d’évoluer, voire la volonté d’élargir ses compétences.

«On cherche à diversifier son CV pour ne plus être cantonné à un domaine en particulier», ajoute Oriane Martin. La situation familiale ou la santé poussent parfois à changer de poste. Au Luxembourg, «la mobilité est davantage un critère pour le démissionnaire, qui cherche à travailler près des gares, loin des bouchons», avance Oriane Martin. «Seuls le dialogue, la flexibilité et l’ouverture aux idées peuvent prévenir le « turn-over »».