• Articles de presse

Popevol’, une autre façon d’évaluer les compétences

Écrit par Béatrix Charlier le 1 mars 2019

Béatrix Charlier: « Le Luxembourg offre une magnifique perspective de croissance puisque l’on estime que 75% des PME n’ont pas de système d’évaluation digitalisé. »

Le traditionnel bilan de fin d’année a vécu. Avec Popevol’, les entreprises disposent dorénavant d’un outil innovant d’évaluation en continu des compétences de leurs collaborateurs. Rencontre avec Béatrix Charlier, fondatrice et directrice de P’op.

Comment est née l’idée de Popevol’?

C’est à la suite des témoignages des collaborateurs et des managers que l’idée s’est imposée. À savoir que l’évaluation annuelle est aujourd’hui considérée comme un processus long et coûteux. Il ne correspond plus aux attentes des collaborateurs ni aux horizons temporels des entreprises. Où tout va plus vite et où l’agilité est de mise.

Comment fonctionne Popevol’ et qu’apporte-t-elle de nouveau ?

Popevol’ est une puissante plate-forme SaaS qui permet une évaluation continue et multidirectionnelle. Elle se base sur des objectifs/questions ‘smart’ qui traduisent en actions les valeurs, le niveau de qualité et les objectifs personnels de l’équipe et de l’entreprise. 

L’outil est conçu comme une application. Elle s’adapte à tous types de structures, avec ou sans hiérarchie. Et à tous types de fonctionnements, de l’entreprise classique à l’entreprise libérée. Popevol’ accompagne le collaborateur, l’aidant à identifier ses besoins, intégrer ses bonnes idées, ‘upskiller’ ses compétences tout en historicisant son évolution.

Qui sont vos clients ?

Ces structures comptent entre 50 et 250 employés. Elles viennent de secteurs d’activité variés (fiduciaires, bureaux d’études, cabinets médicaux, etc.). Elles souhaitent des processus de décisions rapides. Nos clients sont particulièrement sensibles à la nécessité d’innover dans leurs pratiques managériales pour fidéliser les talents et pallier le turnover. Popevol’ est vouée à se déployer à l’échelle européenne, voire internationale, d’ici 3 à 5 ans.

Quelles sont vos ambitions pour Popevol’ sur le long terme ?

«Le Luxembourg offre une magnifique perspective de croissance. On estime que 75% des PME n’ont pas de système d’évaluation digitalisé. Il est programmé pour s’adapter à tous les types de culture entrepreneuriale et intégrer des versions traduites en d’autres langues, Popevol’ est voué à se déployer à l’échelle européenne, voire internationale, d’ici 3 à 5 ans.

Quelle est votre stratégie pour atteindre ces objectifs ?

«Les stratégies sont plurielles. La première a été d’établir P’op au Luxembourg, afin de côtoyer des structures qui déploient leurs activités au-delà des frontières. Les rencontrer, communiquer est donc la clé du succès!»